Le Synode sur la synodalité

L’Eglise prépare le Synode sur la synodalité qui rassemblera les évêques en 2023. Ce processus implique l’ensemble du peuple de Dieu. Le mot synode veut dire parcourir une route ensemble. À travers cette démarche commune, il s’agit d’écouter et de discerner la volonté de Dieu pour l’Église de notre temps.

Le pape François invite tous les baptisés à apprendre quels processus peuvent l’aider à vivre la communion, à réaliser la participation et à s’ouvrir à la mission.

Il insiste également à veiller à impliquer ceux qui risquent d’être oubliés : les personnes peu pratiquants, les plus pauvres, les personnes âgées, les migrants, les handicapés, les femmes.

Dans l’Esprit Saint, nous sommes appelés à garder l’esprit ouvert : oser de nouvelles approches, apprendre les uns des autres, identifier les rôles des laïcs, des prêtres, des personnes consacrées, des diacres, des responsables de services, comment travailler ensemble …  et réfléchir à quelle église pour le 3ème millénaire.

Nous sommes invités à cheminer avec la famille humaine tout entière : quelles relations entretenons-nous avec les croyants d’autres religions et avec le monde ?

Concrètement :

Dans notre UP il y a trois petites équipes qui s’occuperont des thèmes différents et essayeront de rassembler autour d’elles les personnes désireuses de participer à cette démarche. Pour Ottignies centre, il s’agit de Benoît Paul et d’Irmgard Böhm. Au fond de l’église vous trouvez des informations plus détaillées !

Vous pouvez :

  • soit nous contacter par mail (benoit.v.paul[a]gmail.com ir.boehm[a]gmail.com) ou nous interpeller après les eucharisties de samedi et de dimanche,
  • soit nous envoyer vos réflexions ou les mettre dans une boîte qui sera disponible dans le fond de l’église,
  • soit assister à une réunion ou plusieurs réunions selon les attentes organisées à partir du WE du 23.04.2022.

Au fond de l’église vous trouvez les documents qui soutiennent cette consultation. Nous voudrions toucher tout spécialement les jeunes adultes. N’hésitez pas à échanger avec vos enfants et petits-enfants ou à les inviter à nos réunions ou encore à leur remettre le questionnaire. L’avenir de l’église est entre leurs mains. Leurs contributions sont importantes.