MARIE, MÈRE DE DIEU, MÈRE DE L’ÉGLISE, MÈRE DE CHACUN(E) DE NOUS

En Marie, Dieu achève sa création. Elle est tournée vers cœur de Dieu et répond librement, parfaitement, à la volonté du Père, à la grâce qui lui est offerte. C’est elle la Femme dont le Père rêvait depuis le début de la création. Celle qui peut donner vie au Fils qui unit l’humanité au Père.

Pixabay

Marie est fille de la terre comme tout être humain mais par la grâce elle est le couronnement de la création. Marie est toute entière – corps et âme – offerte, abandonnée à Dieu, et peut être ainsi épousée par Dieu. Dans l’intimité de son être elle peut concevoir le Fils dans sa chair. C’est ainsi qu’elle permet au Verbe d’aller jusqu’au bout de l’Amour et de rétablir l’alliance entre Dieu et l’homme. 

Par son « fiat », Marie porte Jésus, dans son sein et avec lui son sacerdoce qu’elle accompagne silencieusement jusqu’à la croix où elle offre le Fils au Père. Par ce geste elle est intimement, mystiquement, liée au sacerdoce, à l’offrande du Christ.

Marie fait tellement sien cet acte de salut et de sanctification pour les hommes, qu’elle est, en tant que « mère » et en tant que « Femme », à côté de Jésus, l’Époux unique de l’Humanité. Elle est la figure de l’Humanité-Épouse, la figure de l’Église. Elle est la Mère de l’Église, cette Église que l’Esprit Saint fait naître en Marie qui se tient près de son Fils sur la croix. On peut dire d’elle, qu’elle est « le sacerdoce commun en personne », c’est-à-dire le sacerdoce que l’Église entière reçoit du Christ dans l’acte du salut. Être sauvé, veut dire pour l’Église, devenir Église sacerdotale, Église-offrande.

Vivre notre mission baptismale signifie entre autre, accompagner Marie sous la croix, se laisser vider de soi-même pour recevoir l’Esprit qui fait naître et vivre l’Église encore aujourd’hui !

Irmgard

Oser prier le chapelet


Le chapelet désigne à la fois la prière et l’objet utilisé pour la réciter. C’est une prière répétitive en apparence mais qui permet de méditer la vie du Christ. En effet, lors d’un chapelet, le récitant médite 5 « mystères », 5 passages de la vie du Christ, en compagnie de la Mère du Seigneur.

Prier le Chapelet ou le Rosaire c’est une pause spirituelle, une méditation intérieure, une « douce conversation avec Dieu », la prière simple d’un enfant de Dieu, mais aussi une manière de placer le Christ au centre de notre vie de croyant. (exvotodei.com)

« Prier ensemble le chapelet, c’est faire rentrer Marie dans nos cœurs et laisser la joie nous habiter. Marie, maman du Ciel, prions pour qu’elle nous ouvre le chemin vers le Seigneur ! Nous prions le chapelet, nous nous recueillons, nous confions à Marie nos désirs et nos peines« .  Isoline

Prière du chapelet tous les vendredis du mois de mai à Saint-Rémy

Théâtre le 31 mai

La compagnie du coeur, troupe de théâtre amateur formé de cardiologues présentera

Le mardi 31 mai à 20h au centre culturel d’Ottignies

 » Le Père Noël est une ordure ».

Les bénéfices iront à l’Entraide de Blocry et aux deux conférences de St Vincent de Paul d’Ottignies. 

Prix des places : 18 euros en prévente ( auprès d’un des membres des associations bénéficiaires),  20 euros le jour même et 10 euros pour les enfants et étudiants. 

Venez nombreux(ses) pour soutenir ces associations et aussi pour le plaisir de la pièce. 

Oser à Clerlande

Ce choix paroissial d’une journée « Oser écouter » me plaît, j’ai décidé de m’inscrire pour sortir de ce poids qu’est l’hiver qui n’en finit pas, de cette ambiance COVID qui nous a bousculé.

Profiter de cette période du temps de Carême pour élaguer le superflu et retourner à l’essentiel. Et puis, il y a cette communauté à rejoindre pour quitter l’ambiance de supermarché où l’on vient, à l’église, faire ses dévotions, faire sa consommation personnelle vite fait bien fait en laissant tout l’aspect communautaire et relationnel. 

Quitter sa bulle à roulettes qui isole, qui éloigne de ceux qui partagent notre environnement. 

Aller à la rencontre d’autres, animé de la même énergie, celle de la foi, celle de la convivialité, celle qui a sans doute existé profondément autour de Jésus quand il était parmi ses apôtres.

Lire la suite

Carême de Partage 2022

Cette année, Entraide et Fraternité revient sur l’appel du pape François (Laudato si’, n°49) à « écouter tant la clameur de la terre que la clameur des pauvres ». À Madagascar, cette double clameur est immense. Écoutons-la ! 

Les grandes richesses culturelles et écologiques de l’île rouge contrastent fortement avec la pauvreté économique qui frappe la grande majorité des habitants de ce pays. Près de 92% de la population malgache vit avec moins de deux dollars US par jour et environ 33% des ménages se trouvent dans une situation d’insécurité alimentaire. C’est dans les campagnes que la situation est la plus préoccupante. La faim et la malnutrition y touchent les paysans et paysannes parce que, d’abord et avant tout, ils et elles n’ont pas d’accès à la terre. 

Pour faire un don : Action Entraide et Fraternité : compte numéro BE68 0000 0000 3434  (déduction fiscale à partir de 40 euros)

Merci d’avance pour votre soutien !

Quelle solidarité pour les Ukrainiens ?

Suggestions du service des Solidarités du Vicariat et de la Ville d’Ottignies

  • Répondre à l’appel du Pape : prier pour la paix et pour toutes les victimes de cette guerre
  • Rassembler du matériel et le porter dans un des lieux de collecte qui s’organisent un peu partout

Pratiquement à Ottignies :  Récolte de vêtements, médicaments, couvertures, matériel de puériculture… ASBL Oxygène : avenue provinciale , 63 (près d’Oxfam) : le mercredi de 14h à 18h ou sur RDV : Charlier Maryline  : 0473 59 45 54. 

  • Offrir un logement : Vous avez une chambre, un logement vide, … pour quelques jours, semaines ou mois, n’hésitez pas à prendre contact avec le service communal d’Ottignies qui prend note des propositions d’hébergement Lucie Stock 010 43 61 83
  • Soutenir financièrement l’aide qui s’organise sur place

– consortium 12-12 ( regroupement d’associations d’aide à l’Ukraine) BE19 0000 0000 1212 

– Caritas international (ONG chrétienne mandatée par la Conférence épiscopale) 

BE88 0000 0000 4141 – Communication « 4147 UKRAINE » (faire un don en ligne ici)

CC Pixabay

Pèlerinage de la Dyle à Notre-Dame de BW

Le pèlerinage a le souhait de répondre à l’appel de Marie dans son message de Basse-Wavre: « J’habiterai cette Vallée parce que je l’ai choisie! »

Pour que Marie habite réellement cette Vallée de la Dyle, il faut qu’elle habite d’abord et surtout dans le cœur des habitants de la vallée. Le pèlerinage a pour but et pour première intention de prière que (les habitants de) la Vallée de la Dyle se convertisse(nt), par et avec Marie. Que Jésus règne dans les cœurs !

Le pèlerinage passe par toutes les églises de la Vallée de la Dyle entre Saint-Etienne de Court et Notre-Dame de Basse-Wavre. A chaque église, une personne présentera l’église, le saint du lieu et prière d’une dizaine.

Le rendez-vous est à 13h20 le dimanche 20 mars à l’église Saint-Etiennede Court. Les pèlerins arriveront à Notre-Dame de Mousty entre 14h15 et 14h30 Ils continueront vers Saint-Rémy d’Ottignies dont l’arrivée est prévue entre 14h40 et 15h00, puis à Saint-Géry de Limelette (vers 15h30). Le pèlerinage se poursuit vers Saint-Martin de Limal, Saint-Jean-Baptiste de Wavre et, enfin, Notre-Dame de Basse-Wavre. 

Vous pouvez rejoindre en tout ou en partie ce pèlerinage !

Gérald Tilkin