Les thèmes de l’année pastorale

L’équipe pastorale a choisi deux thèmes à travailler tout au long de cette année 2020-2021. Ces thèmes se trouvent dans la lettre pastorale de Mgr Hudsyn (janvier 2020)

Nadine et Irmgard ont brièvement expliqué, lors de la rentrée paroissiale le 27 septembre dernier, le contenu des deux thèmes.

Vivre des liturgies et des célébrations hospitalières à tous

Dans sa lettre pastorale, notre évêque a consacré entre autres une large plage à la question de « comment vivre nos liturgies, comment les rendre vivantes et accueillantes pour tout le monde ». Il écrit :

« L’eucharistie dominicale est le cœur de la vie chrétienne et la liturgie a une mission évangélisatrice essentielle : on y fait l’expérience de cette communauté des enfants de Dieu que le Christ rassemble de dimanche en dimanche pour faire mémoire de ce qu’il est : le Vivant toujours présent à nos existences. »

Faire l’expérience de la communauté ! La 1°lettre de notre célébration nous en parle. St. Paul nous parle largement des attitudes et des sentiments à acquérir et faire grandir en nous pour pouvoir être en communion des uns avec des autres dans l’Esprit ! C’est un passage d’Écriture à lire et relire cette année, et pourquoi ne pas le prendre comme base pour nous nourrir tout au long de cette année !

Mais revenons à l’invitation de l’Évêque. Il encourage à être inventif, à ne pas avoir peur de sortir de nos habitudes, de nos « zones de confort » ! Pour ce faire, nous sommes invités à nous parler, nous écouter, à être ouverts à l’autre, à la différence, à trouver des consensus.

Dans le concret de nos paroisses, il invite à former, par exemple, des équipes liturgiques, à rassembler pour les célébrations importantes les fidèles de plusieurs clochers pour être Église ensembles,  vivre et expérimenter en plus grand groupe le Corps du Christ qui est cette Église !

Notre évêque encourage également les pèlerinages, des « Dimanche autrement », des messes Rorate comme à Notre-Dame de Mousty par exemple. Il parle aussi de la possibilité de célébrer occasionnellement une Eucharistie en semaine dans les maisons où sont invités voisins et amis, … et on trouve encore bien d’autres idées !

Il est question aussi de reconnaître et de développer tout ce qui existe déjà ! Des groupes de personnes qui soignent la beauté de nos lieux de célébration, l’accueil, la proclamation de la Parole, la musique, le partage de la Parole, le Catéchisme… Dans nos deux paroisses, nous pensons particulièrement à ceux et celles qui mettent des fleurs, qui veillent à la beauté et la propreté des lieux. Nous pensons aux sacristains, aux accueillants au début des rencontres, aux lecteurs et aux musiciens, à ceux et celles qui préparent les partages d’Évangile, qui éveillent et accompagnent les enfants sur le chemin de la découverte de la Foi. Et encore tous ceux qui œuvrent dans des services que nous n’avons pas cités! Rendons grâce au Seigneur pour toute cette vie dans nos deux paroisses, même, si souvent cette vie est discrète et cachée ! Que de possibilités pour s’engager, pour faire vivre nos communautés !

Le Seigneur nous envoie dans sa vigne ! À nous d’y travailler ensemble pour trouver notre chemin dans notre réalité du terrain ! A nous de prier l’Esprit Saint pour qu’Il nous aide à chercher et trouver l’unité dans nos communautés, tous tournés vers le Christ.

Vivre la solidarité à la suite du Christ

L’attention aux autres et plus spécialement aux plus fragiles, fait partie intégrante des responsabilités que le Christ demande à chacun qui veut le suivre, nous rappelle l’évêque.

Dans cette société dure, violente, trop souvent secouée par divers soubresauts, ce sont eux qui souffrent le plus.

Les chrétiens se sont toujours engagés pour leur venir en aide sous différentes formes, de manière individuelle ou dans une association, organisée et structurée.

Un pôle solidarité est à l ‘œuvre dans nos paroisses depuis longtemps et a pour mission de les informer, de porter leur attention aux personnes en difficulté, et d’avoir l’audace d’initiatives nouvelles. Notamment en ces temps de mouvements migratoires d’une amplitude jamais vue jusqu’à présent.

Nos paroisses auront à cœur de mettre dans la lumière ces membres bénévoles actifs dans ces groupes, de les porter dans leur prière, de leur venir en aide sur le plan humain et financier.

Voici ce qui se vit dans le concret de nos paroisses et en tout temps :

° Les Services d’entraide et les Conférences de St Vincent de Paul, de plus en plus sollicités et limités sur le plan humain et financier.

°Les visiteurs de malades, rayons de soleil pour beaucoup de visités en résidence ou à domicile. Souvent le seul lien avec ce qui se vit en paroisse.

°La catéchèse des enfants avec des démarches solidaires et adaptées à leur âge.

De manière temporaire,

°La collaboration avec Vivre Ensemble durant le temps de l’Avent et avec Entraide et Fraternité au cours du Carême.

°diverses actions de solidarité, autour de Noël et envers les SDF aidés par UTUC à LLN

°l’ouverture de la solidarité pour Cap 48, pour le père Damien, pour les îles de Paix, pour nos mouvements de jeunesse.

°la sensibilité vis à vis des divers drames qui surviennent aux quatre coins du monde, en Afrique, au Liban etc…

En conclusion, la solidarité est l’application de la loi de l’amour, elle rend notre société plus équilibrée et ceux qui la pratiquent en sortent grandis dans leur humanité.