Témoignage d’une visiteuse.

TÉMOIGNAGE D’UN MEMBRE DE L’EQUIPE DES VISITEURS

Après le décès de mon époux, j’ai voulu consacrer une  partie de mon temps libre aux personnes souffrant de solitude. La plupart d’entre elles n’ont plus de contact avec leur famille et se retrouvent isolées de tout.

J’ai donc pris la décision de m’inscrire auprès d’un groupe de bénévoles, étant de nature réservée, cette démarche d’aller vers les autres m’a beaucoup aidée et a permis de renforcer le manque de confiance en moi.

La relation entre le bénévole et le bénéficiaire est un moment de partage, un moment de convivialité, c’est aussi l’occasion d’apporter une aide à la lecture, un appui pour une promenade ou un accompagnement pour toute formalité administrative. Mais avant tout être à l’écoute de leurs préoccupations sans jugement pour tenter de les apaiser.

Chaque visite est pour moi de constater à quel point ce soutien moral est utile et apprécié par ces personnes. Malheureusement, la crise sanitaire m’a contrainte de suspendre ces rencontres, cette situation m’attriste beaucoup. J’attends donc avec impatience de retrouver ces moments qui nous manquent mutuellement. En attendant, j’éprouve beaucoup de satisfaction à distribuer la communion aux locataires de la Résidence duMoulin qui sont obligés de regarder la célébration de la messe à la télévision.

Pour conclure une petite citation de Mère Térésa : ce qui compte, ce n’est pas ce que l’on donne, mais l’amour avec lequel on donne.

G.L.

Laisser un commentaire